N’nabinty FADIGA « Il ne faut pas somnoler pendant qu’on a assez à faire »

0
313

De taille moyenne et de teint claire avec un sourire aux lèvres qui reflète sa générosité, madame Fadiga est née à Conakry dans la commune de Matam. Elle a commencé ses études pré-universitaire en 1975 à Dakar. À l’âge de 13 ans elle rêvait déjà grand et faisait tout pour bien maitriser la langue française au point qu’elle corrigeait les copies de ces camarades de classe. Avec plein d’ambitions et de curiosités, la cinquantaine a pu réalisé certains de ces vœux.

Soutenue par sa famille, elle s’est donnée à font pour bien étudier. À cause de son esprit de secours, elle a été la plus jeune cheffe pionnière de son école à l’âge de 13 ans. Après le bac en 1987 à Paris, elle s’est mariée en 1989. Mais cela ne l’a pas empêché de continuer ses études.

Elle a consacré ses études supérieures au Droit malgré la passion qu’elle avait pour journalisme. Après ses cours de droit, elle a fait son premier stage à la RFI au service des auditeurs. Elle a travaillé dans la police municipale. Dans l’envie d’être une bonne communicatrice, Fadiga a suivi des formatons en Technique de Communication. « Avec mes différentes formations, aujourd’hui je travail dans la Fondation BOBODI où je suis chargée des relations extérieures. En plus je suis consultante internationale en ce qui concerne les investigations », a t-elle dit.

Amoureuse de la lecture elle s’est auto surnommée “la sourie des Bibliothèques”. Elle s’inspire le plus souvent des auteurs. « Je me sens inspirer lorsque je lis CAMARA Laye, Amadou KOUROUMA, Aimé CESAIRE et tant d’autres », a-t-elle fait savoir.

Malheureusement la courageuse N’nabinty regrette le fait de n’avoir pas obtenue un Doctorat encore.

Soutenu par son époux, N’nabinty Fadiga compte aller très loin. « je veux représenter la Guinée aux Nation-Unies pour défendre les sans voix mais aussi servir mon propre pays », a t-elle rêvé.

A la couche féminine, elle demande assez d’efforts. « Il ne faut pas somnoler pendant qu’on a assez à faire », conseille la consultante.

Pokpa DORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici