Makémé BAMBA: « Quand on est dans la vie, allons à l’essentiel »

0
443
Makémé BAMBA, Journaliste de la Radio Nationale

La femme n’est pas réservée exclusivement aux activités ménagères. Elle est aussi active pour participer au développement socio-économique d’un pays. C’est le cas de Makémé BAMBA, journaliste à la radio nationale (RTG Koloma), qui s’est fait remarquée sur le paysage médiatique guinéen et sous régional.

Ces dernières années, la femme guinéenne se fait remarquée dans divers domaines. Une situation qui leur a permis de s’intégrer de manière positive dans des instances de prises de décisions.

Pour elle, c’est une avancée significative à l’image des années précédentes. «Je pense bien que la femme guinéenne commence à sortir de l’ornière suite aux moyens de communication qui lui est offerte notamment les technologies de l’information pour se mettre en groupe et s’épanouir. Il y a des groupes sur Facebook par exemple où beaucoup de femmes se donnent des conseils dans leur façon de vivre», s’est félicitée cette dame.

Plus loin, Makémé BAMBA se souvient de ses premiers pas à l’école. Selon elle, son parcours n’était pas stable vu l’état des parents. «J’ai commencé l’école primaire en région forestière précisément à Lola où mes parents avaient été mutés pour des services. De là, on est revenu à Conakry en 1987 à l’école primaire de Donka dont on appelait à l’époque école marocaine de Donka. J’ai entamé le cycle secondaire au collège Donka. Entre temps les parents ont déménagé en banlieue (Matoto) où j’ai poursuit le collège et lycée à Yimbaya », a-t-elle relate.

Après l’obtention du BAC, elle devrait faire le concours pour accéder à l’université. C’est ainsi qu’elle a été admise et envoyée en sciences humaines à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry où leur département était vers le bloc des professeurs qu’ils appelaient Madagascar à cette époque. Au terme de ce cursus, cette dame a obtenu le Diplôme d’Etude Universitaire Général (DEUG) qui lui a permis de s’orienter en journalisme et a soutenu en 2004.

Chaque personne a une personne qui l’inspire de plus pour démarrer une carrière professionnelle. Pour cette journaliste, c’est Madame BARRY née Hawa Kany CAMARA, journaliste et actuelle commissaire à la HAC à travers sa voix, son style de travailler. Depuis, elle est restée optimiste et a entamé le métier depuis une dizaine d’année. «Depuis 2001 j’ai commencé à exercer ce métier lorsque j’étais sur les bancs en qualité de stagiaire à la RTG. Mais l’intégration effective c’était en 2004. Mon arrivée d’ici résulte d’un exposé que j’ai eu à faire avec mon équipe sur l’histoire de la télévision guinéenne d’où nous avons invité des hautes personnalités de la RTG à prendre part. Impressionné par ce travail, le Directeur d’alors, M. Issa Condé nous a tous pris comme des stagiaires en 2001 et finalement on est restés. C’est ce que je dis souvent aux femmes, quand on est dans la vie, allons à l’essentiel», s’est souvenue cette dame.

Certaines jeunes filles la considèrent comme une femme modèle. Makémé BAMBA s’est étonnée et a dit que cela l’amène à travailler avec responsabilité et endurance parce que si vous êtes modèles d’une jeune fille même si par endroit il y a des faiblesses, il faut les relever.

Elle invite à la nouvelle generation à: « lire beaucoup, à s’informer et à se former le maximum. Prendre le travail au sérieux. Si c’est votre rêve, faire en sorte que vous émergez en faisant du bon boulot».

Pour rappel, Makémé BAMBA est actuellement journaliste passionnée à la Radio Télévision Guinéenne, correspondante à BBC Afrique et animatrice d’émission à la radio Espace FM Guinée.

Adama Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici