Hafsatou Sy, un modèle de réussite féminine aux ambitions fascinantes

0
1000

Très jeune mais assez ambitieuse. Hafsatou Sy connue sous le nom de ‘’Hafsa Sy’’ est une jeune dame qui rêve grand. Native de Lélouma, dans la région administrative de Labé, elle est animée par plein de projets novateurs pour son pays. Dès la sortie de l’université, Hafsatou a vite embrassé le milieu professionnel. Une occasion qui lui a permis de décrocher un bon poste dans une entreprise d’où elle est aujourd’hui, ingénieur business à Ouf@rez/Accessi.

Issue d’une famille noble. Hafsatou est née au Sénégal précisément (grand médine) et a grandi à Conakry. Elle a passé ses études élémentaires à Yimbaya Tannerie dans une école appelée ‘’Tôle rouge, école propre, école verte’’. Avec une détermination dès le bas âge, elle a été admise à l’examen d’entrée en 7ème année où elle a fait le collège à Yimbaya, actuel Léopold Sédar Senghor.

Soucieuse, curieuse de se retrouver dans le monde de business, Hafsatou a choisi les sciences mathématiques dès son arrivée au Lycée précisément au Groupe Scolaire Jean Mermoz. Après l’obtention de son baccalauréat, elle a été orientée dans les universités privées d’alors. Une opportunité pour elle d’atteindre son objectif.

« A travers mes ambitions dans le monde des affaires, après avoir été admise au baccalauréat, je me suis inscrite à l’Université Nongo Conakry (UNC) en Économie Finances. Une option qui répondait à mes aspirations dans l’avenir », s’est rappelée cette jeune dame avec un sourire aux lèvres.

Fruit de l’université guinéenne, Hafsatou Sy n’a pas attendu quelqu’un pour décider de son sort. Elle s’est engagée dans une dynamique de réussir à tout prix. C’est pourquoi, elle est vite partie sur le marché de l’emploi à cet effet. « Juste après mes études, j’ai été assistante comptable dans une ONG de la place dénommée Jeunesse Service Guinée en abrégé ‘’JSG’’ en 2017. Quelques mois après, je me suis inscrite dans une formation d’entrepreneuriale en styliste à BTCA de Kaporo. Et durant trois mois de formation, j’ai pu concevoir mon plan du projet en styliste avec un certificat de participation à l’appui. C’est pour vous dire que quand on veut, on peut », a signifié cette jeune d’une vingtaine d’année.

Hafsatou Sy, Ingénieur Business à Ouf@rez/Accessi

Diplômée en Économie Finances, Hafsa continue toujours à persévérer car dit-elle, ses attentes ne sont pas encore acquises. Ainsi, à travers sa bravoure et son engagement dans les activités qu’elle exerce, Sy a eu plus d’opportunité avec d’autres sociétés de la place.

« En 2017, j’ai eu une opportunité de décrocher un stage au service client Orange “Call me” en tant que téléconseillère, après six mois de stage, je reçois mon attestation de stage avec 3 mois d’essai. Et c’est après cette période d’essai que j’ai pu intégrer dans une autre société qui évolue avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et la Banque Mondiale (BM) en tant que télé enquêtrice où j’ai signé un contrat en qualité d’ingénieur business de OUF@REZ/ACCESSI », s’est-elle félicitée avec une bonne mine.

Déterminée, visionnaire et motivée pour aller de l’avant. Le choix du domaine dans lequel elle évolue n’est pas fortuit. Selon elle, c’est un rêve qu’elle avait depuis pour partager ces connaissances avec des hautes personnalités. « J’aime vraiment ce domaine car j’ai toujours rêvé d’échanger avec les hauts cadres sur les sujets socio-économiques afin de développer et de proposer des solutions adaptées à tous les secteurs. En suite, ce que j’ai beaucoup plus apprécié dans cette activité, c’est parce que justement cette entreprise collabore avec deux grandes institutions partenaires qui sont aujourd’hui des références dans le monde», a martelé demoiselle Sy.

Réussir ou réussir, c’est le credo la native de Lélouma. C’est pourquoi, ces ambitions sont diverses et grandes par rapport à son âge actuel. « Mes projets futurs sont trop mais vous devez retenir parmi tout cela figure entre autres: Développer les secteurs d’activité socio-économique, promouvoir le système éducatif guinéen, lutter contre l’insécurité du système alimentaire et approfondir ma formation post universitaire autant que je puisse le faire », s’est projetée Sy.

Elle invite à toutes les filles et femmes d’être courageuses et bien déterminées dans leurs projets et surtout aimer son travail à tout cœur car, aimer son travail c’est aussi une bénédiction. Hafsatou ajoute que la couche féminine doit oser, innover, développer et accompagner leurs initiatives parce que rien n’est impossible dans la vie.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici