Fanta SOW, Directrice BHV « Étudier est un acquis et une porte ouverte à d’autres opportunités »

1
1699

Agée de 29 ans Fanta SOW est la Directrice de l’entreprise Business Horizon Value (BHV). Passionnée très tôt des finances, elle a vite choisi le chemin qui devrait la mener à son rêve.

Après le baccalauréat dans les sciences mathématiques, Fanta a été orientée à l’Institut des Mines et Géologies de Boké. Ce qui n’a jamais été son souhait mais celui de ses parents. Attirée par les finances, elle n’a fait qu’une année d’étude à Boké avant de suivre sa propre voie. « J’ai toujours voulu m’approcher aux finances. C’est pourquoi j’ai laissé tomber la géologie. Je suis partie au Maroc pour faire d’autres études », a-t-elle affirmé.

Fruit des Hautes Études Comptables et Financières (HECF) au Maroc, elle obtient sa licence en comptabilité fiscale. De retour au bercail, la jeune entrepreneure ne cesse encore de rêver plus grand avec l’idée de poursuivre ses études jusqu’au doctorat.

Pour continuer ses études, l’ambitieuse n’a pas croisé ses bras. « Je suis rentrée en 2011 juste après ma licence. Vu la conjoncture économique du pays, je ne pouvais pas aller jusqu’au master. Mon père a vu que j’étais animée d’une envie de me former davantage. Il a fait beaucoup de sacrifices pour que j’y retourne 2 semaines plus tard pour poursuivre mes études », se souvient Fanta.

Elle a obtenu son master en audit et expertise en 2012 au Maroc. A cause de ses talents, en 2013 elle est engagée dans une banque en Guinée en tant que contrôleur interne. De là, lui vient l’idée d’entreprendre avec ses propres fonds. Mais pour elle, fonder une entreprise requiert un certain niveau de formation. C’est pourquoi, elle a suivi d’intenses formations, notamment en gestion des projets et en management.

Créée en juillet 2014, Business Horizon Value, est une entreprise à deux branches : la fabrication des cosmétiques naturelles et la vente du textile africain en général, et celui guinéen en particulier. Elle a pour objectif de prôner l’authentique, l’original et le naturel afin d’aider les femmes et les hommes à retrouver leur beauté naturelle.

Dans le but d’offrir des produits de qualités à ses clients, elle a également suivi d’autres formations en aromathérapie cosmétique à la Fédération d’aromathérapie en France.

Pour la création et la gestion d’une entreprise, Fanta SOW explique la différence qu’il y a entre celui qui a d’abord étudié et celui qui ne l’a pas fait du tout : « Généralement celui qui a fait des études et qui entreprend est plus structuré et il avance plus vite parce qu’il a un plan. Il a appris à utiliser son cerveau autrement. Mais celui par contre qui n’a pas étudié n’aura pas toutes ces qualités-là », a-t-elle distingué.

Dans le souci de partager ses expériences avec les jeunes désireux d’entreprendre, Fanta SOW a mis une association en place dénommée Jeunes Entrepreneurs Africains (JEA) pour promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes. À travers cette association, elle organise des séances de formation, notamment sur comment créer son entreprise, mettre en place son projet. Elle invite les jeunes filles à étudier afin d’être autonomes et indépendantes. « L’étude reste une arme forte pour réussir. Étudier est un acquis et une porte ouverte à d’autres opportunités », termine t-elle.

Tanou ZOUMANIGUI

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici