Ange Marie Christelle HABA, une jeune qui a fait de son aspiration une réalité

0
439

Née en Côte-D’ivoire et célibataire jusque-là, Ange Marie Christelle HABA est une femme pleine d’ambitions. Très ouverte aux gens, c’est avec sourire aux lèvres qu’elle nous a accordé cet entretien. La trentaine a su réaliser son rêve auquel elle s’est toujours accrochée.

Maquilleuse professionnelle, Christelle Haba a débuté ses études primaires et secondaires en Côte-D’ivoire avant de venir suivre ses études universitaires dans son pays d’origine la Guinée. Diplômée en gestion des ressources naturelles, elle a poursuivi ses études au Bénin où elle a appris la langue anglaise pour devenir aujourd’hui bilingue. « Quand j’ai fini mes études au Bénin, j’ai travaillé dans une université bilingue pendant des années, en tant qu’assistante bilingue », a-t-elle affirmé.

Passionnée par le métier de maquillage, elle ne tardera pas à se frayer un autre chemin qui la mènera jusqu’à sa passion. « Après quelques années au Bénin, j’ai démissionné de mon poste d’assistante bilingue pour aller me former au Nigeria dans le métier qui me passionne tant. J’ai suivi ma formation dans une académie de beauté appelée JagaBeauty », poursuit-elle.

Souriante, la jeune Haba a été confrontée à certaines difficultés, notamment le problème de financement de ses études. « Quand mon grand frère est décédé pendant mes études universitaires, j’ai été obligée de faire le commerce pour subvenir à certains de mes besoins», se souvient-elle.

Selon Ange Marie, il y a toujours le côté professionnel du maquillage. Il faut avoir un niveau intellectuel pour bien apprendre ce métier. Il faut étudier la physionomie et le visage, les types de teint et de peau, les composés chimiques des produits. « Le maquillage c’est de longues années d’études. Si vous n’avez jamais appris la chimie ou la biologie, ou avoir un niveau en français, il y a certaines choses que vous ne pouvez pas comprendre », signale la trentaine.

Animée d’une grande vision, Ange Haba dans ses projets compte avoir sa propre marque de maquillage adaptée à la peau de la femme africaine et ouvrir une école de maquillage.

Tanou ZOUMANIGUI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici