Mme Condé Fanta CONTE, responsable des productions audio à SFCG : « Le secret de la réussite, c’est d’avoir une vision »

0
188

 

« Partout où je suis passée, je ne me suis jamais marginalisée et je n’ai jamais été aussi ». C’est par ces mots que la responsable des productions audio à l’ONG américaine Search For Common Ground a ouvert l’entretien avec Femme Talent.

Avec une enfance compliquée, père décédé, mère ménagère qui avait parfois du mal à gérer les difficultés de la famille, Fanta conté n’a pas laissé ses ambitions se briser. Très tôt, elle s’est fixé un objectif. « Je veux devenir une journaliste ».

Petit à petit, la jeune fille a su forger son destin. En 2004, elle a eu son concours d’accès à l’université. Là, elle a commencé en Lettres modernes à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry avant de se retrouver en 2007 à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia pour faire l’option Animation culturelle. « J’ai choisi cette option dans l’idée de faire le journalisme. Mais très malheureusement, cette option appelée animation culturelle n’a rien de commun avec le journalisme. Là-bas, on nous apprend comment monter des projets bancables… », a-t-elle fait comprendre.

La future journaliste n’a jamais accepté à ce que l’orientation académique change son rêve. Dès la 3ème année de son cursus universitaire, Fanta a décidé de s’approcher du micro. Elle a choisi d’aller à la RTG Boulbinet (RKS) où elle a commencé  à s’affirmer dans le métier de journaliste. Elle y fait 3 ans dans le reportage, la présentation des éditions d’informations, l’animation des émissions.

Fanta conté est diplômée de la 44ème promotion de l’UGLC après quatre années d’études dans l’ancien système.Après les trois années d’activités dans la presse publique, la nouvelle journaliste voulant innover, a postulé à la radio Chérie FM  en 2010. A son arrivée, elle ne s’est pas laissée faire. Toute de suite, elle s’est mise au travail.  Une année plus tard, Fanta Conté a eu des promotions. « En 2011, j’ai été la responsable des sites d’informations du groupe Allô média. Au même moment, j’assurais les postes de directrice générale adjointe et de rédactrice en chef de la radio chérie FM », poursuit la jeune dame.

En fin 2012, elle est partie au groupe Evasion. Avec sa plume, l’ancienne rédactrice en chef pouvait parfois faire 2 à 3 reportages par jour. « J’ai pratiquement fait 2 ans à Evasion. Je faisais également les mêmes boulots : reportages, présentation de journal, animation des émissions. Je  vous affirme que j’arrivais à faire parfois 2 à 3 éléments par jour », confirme madame Condé.

Toujours à la recherche de nouvelles expériences dans le domaine du journalisme et autres, elle a postulé aussi en 2014 à l’ONG  Search For Common Ground. Cette ONG fait des productions dans le cadre de la recherche d’un terrain d’entente et autres activités. Selon Fanta conté, elle a travaillé dur avant d’y être responsable des productions audio.

Souriante, battante et entrepreneure, la journaliste productrice a aussi un site d’informations appelé ledevoirguinee.com. « Ce que je peux vous dire, le secret de la réussite,  c’est d’avoir une vision ». Cette dame dans ses projets souhaite aider les femmes et les enfants démunis.

Fatoumata Ibrahima CAMARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici