Djenabou Diallo, chercheur et consultante en agronomie : Un modèle de réussite féminin avec un parcours professionnel fascinant

0
1672
Djenabou Diallo, Chercheur et Consultante en agronomie

Originaire de Labé, Djenabou Diallo a fait quelques régions de la Guinée. Elle a grandi à Mamou, N’Zérékoré et Conakry d’où elle a suivi respectivement ses études primaires et secondaires avant d’être orientée à l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah ISAV-VGE/F pour les études universitaires, département vulgarisation agricole. Après 4 bonnes années écoulées, elle sort ingénieur en vulgarisation agricole en décembre 2013 avec la mention très bien. Une appréciation qui lui a valu d’énormes ouvertures dans le milieu professionnel. Aujourd’hui, elle est coordinatrice d’un projet de recherche sur la culture de cacaoyer, Membre de la confédération interprofessionnelle de la filière café- cacao de Guinée (CONIFICG) et aussi consultante chargée des questions agricoles de la société de GREENDEEVE.SARL.

Grâce à son leadership, Djenabou a pu se faire remarquer au sein de l’Institut notamment en tant que membre active de la coordination du conseil général des étudiants (G7). Son dynamisme, son comportement exemplaire, sa disponibilité à servir et surtout son professionnalisme au sein du conseil, ont amené ses supérieurs hiérarchiques à la recommander aux organismes nationaux et internationaux entre autres USAID, ENPROCA, IRAG et PADER/BGN comme stagiaire.

Sa motivation et son dynamisme l’ont permis d’obtenir un travail avec la société BONAQUI.SA en tant qu’agent commercial. L’objectif de ce travail n’était pas d’avoir de l’argent simplement mais plutôt de pouvoir autofinancer sa formation post universitaire.

Marquée par un talent hors pair, dame Djenabou a toujours eu l’ambition d’aller loin. Après une année de travail, son ambition va se concrétiser par des études post universitaires hors du pays. Cela grâce aux conseils et les orientations de l’un de ses amis, elle a obtenu (lauréate guinéenne) une bourse d’étude pour le master au Centre d’Excellence Africain sur le Changement Climatique, biodiversité et agriculture durable (CEA-CCBAD) de l’Université Félix Houphouët-Boigny  de Côte d’Ivoire, financée par la banque mondiale en 2016.

Au cours de ces deux (2) années de master en Biotechnologie, Biosécurité et Bioressources, Spécialité, Agrophysiologie/Phytopathologie au Centre d’Excellence Africain sur le Changement Climatique, biodiversités et agriculture durable (CEA-CCBAD) de l’Université Félix Houphouët-Boigny en Côte d’Ivoire, un pays considéré aujourd’hui comme premier producteur mondial de cacao, elle s’est spécialisée dans la culture de cacaoyer.

Fruit de l’Université guinéenne, Djenabou Diallo a décidé de revenir au pays pour servir sa nation à travers ses expériences acquises à l’extérieur. Dans son élan de travail, elle avait initié un projet de recherche assez ambitieux sur la culture de cacaoyer dans le but de contribuer à l’amélioration des systèmes de production durable de cette culture en Guinée.

« Dès mon retour en Guinée en août 2018, avec mon projet ‘’caractérisation agronomique des vergers de cacaoyers cultivés en Guinée’’, j’ai été sélectionnée suite à un appel à candidature, à participer à un des plus prestigieux programmes de formation, appelé Young African Leaders Initiative (YALI), initié par l’ex Président américain Barack OBAMA  depuis 2010. Cette formation s’est déroulée en Décembre 2018 à Dakar. Ceci relève de mon engagement à apporter ma contribution pour le développement du secteur agricole, notamment à travers mon projet. Un acte qui a retenu l’attention du programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (WAAPP/PPAAOGUINEE) en collaboration avec la Banque mondiale qui m’a accordé un financement pour l’exécution de cet ambitieux projet », s’est-elle félicitée avec un sourire aux lèvres.

Passionnée, engagée, motivée et déterminée d’une volonté de réussir à travers son professionnalisme dans les activités qu’elle entreprend, Djenabou a une riche expérience qui impressionne plus d’un en Guinée et dans la sous-région. Parmi ces expériences, il est important de préciser qu’elle est consultante chargée des questions agricoles de l’entreprise GREENDEEVE.SARL depuis avril 2019. Membre de la confédération interprofessionnelle de la filière café-cacao de Guinée (CONIFICG). Ensuite, coordinatrice du Projet de recherche ‘’Caractérisation agronomique des vergers de cacaoyers cultivés en Guinée’’.

Pour cette combattante qui s’engage pour un développement dans le domaine agricole en Guinée, elle a eu à suivre des formations ambitieuses dans la sous-région notamment en Public Management au Centre Régional de Leadership (CRL) yali Afrique de l’Ouest du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG-DAKAR) Dakar, Sénégal du 14 Novembre 2018 au 20 Décembre 2018, stage pratique sur la caractérisation morphologique, phrénologique et architecturale des cacaoyers avec la Société Agricole de l’Ouest (S.A.O/TOUTON), en collaboration avec le Centre de Coopération Internationale pour la Recherche Agronomique et le Développement (CIRAD), Région du GOH, Côte d’Ivoire du 25 Octobre 2017 au 25 Mars 2018 également un atelier sur l’identification et gestion des maladies des cultures annuelles au Centre d’Excellence Africain sur le Changement Climatique, la Biodiversité et l’Agriculture Durable (CEA-CCBAD) de l’Université Félix Houphouët-Boigny Abidjan, Côte d’Ivoire allant du 1er Mars au 3 Mars 2017.

Dans son parcours qui constitue un brillant travail d’ici et d’ailleurs, il n’est pas que justement le côté positif qui l’anime. Elle est tout de même confrontée à quelques difficultés liées à la recherche notamment le manque de statistiques agricoles, des encadreurs spécialisés dans la recherche (culture de cacaoyer), le manque de bibliothèque et autres…. Mais avec le courage selon elle, tout deviendra possible à la longue.

« J’avoue que ce n’est pas aisé de s’en sortir avec un projet de recherche dans un pays où la recherche scientifique n’est pas encouragée. Mais avec la motivation, la persévérance, suivies l’accompagnement de l’Etat et des institutions, il est bien possible de s’en sortir. Malgré cela, mon ambition pour la recherche scientifique reste et demeure. Je me suis dit que certes, la recherche scientifique est difficile, mais elle est possible. Ces contraintes ne devraient pas être une source de démotivation pour nous les jeunes mais plutôt une force pour lever ces défis qui nous empêchent d’avancer car il n’y a pas une agriculture saine, durable, et moderne sans la recherche scientifique », s’est-elle inquiétée avec un ton ferme.

Il n’est pas tard pour mieux faire, dit-on. Djenabou Diallo, agronome de formation, chercheur scientifique en agronomie ne pense pas s’arrêter là. Elle ambitionne des projets phares pour non seulement l’autonomisation de la femme guinéenne mais aussi sa contribution au développement du pays à travers son leadership féminin hors commun.

« Je suis passionnée de l’agriculture en général. Mon objectif est de contribuer au développement de ce domaine en Guinée. Cette passion de la recherche scientifique m’est venue depuis la Côte d’Ivoire où j’ai été encadrée par des éminents chercheurs qui, par leur travail, contribuent au développement de l’agriculture de leur pays. Donc, moi aussi je me suis dit que je peux faire autant pour la Guinée. Egalement, j’ai d’autres ambitions en cours, celles de créer un centre de formation dont l’objectif est d’accompagner des filles et femmes dans leur développement personnel et dans leurs efforts de participer à l’animation de la vie politique », projette-t-elle dans l’avenir.

Il est à préciser que cette actrice du développement durable via le domaine agricole a des compétences nombreuses et variées notamment Chercheur en Culture de Cacao ; Agronomie, Protection et conservation de l’environnement ; Phytopathologie : Identification et gestion des maladies biotiques et abiotiques des cultures annuelles et pérennes ; Vulgarisation des techniques de production agricole ; Sensibilisation en milieu rural et urbain ; Suivi et évaluation des projets de développement et analyse des données.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici